ActualitésDécès de Michel Maïque, le pharaon des Corbières

Michel Maïque nous a quitté ce dimanche 12 septembre 2021 à l’âge de 73 ans.

Sélectionné à 8 reprises en équipe de France de 1974 à 1979. Egalement capitaine des Bleus, Michel MAIQUE surnommé “le pharaon des Corbières”, fut vainqueur des australiens en 1978 et entraîneur de l’équipe de France de 1982 à 1983. Ce fidèle du F.C Lézignan (13 saisons disputées), a notamment remporté une Coupe de France et un titre inoubliable en Championnat face au XIII Catalan en 1978 (sur le score de 3 – 0). En février 2014, Carlos Zalduendo, alors président de la FFRXIII, lui avait décerné la médaille d’or de la Fédération.

Instituteur à Capendu et Lagrasse, il fut ensuite Maire de Lézignan-Corbières de 2009 à 2020, adjoint aux sports de la Ville de 1989 à 2009.

L’ensemble du club, dirigeants, supporters, joueurs souhaitent témoigner leurs infinis respect et gratitude pour cet homme qui aura tant œuvré pour le club et sa ville et tiennent à exprimer leurs condoléances envers sa famille et ses proches. Sa famille informe que les obsèques auront lieu mardi 14 septembre à 16 heures à l’église de Lézignan, puis au cimetière de Conilhac, son village natal.

 

Afin de lui rendre hommage, voici un article signé Fabienne Pirredu et André Cabanes pour le journal l’Indépendant.

L’amour du rugby est-il génétique ? Il semble que le XIII a toujours coulé dans les veines de Michel Maïque : « Il est né dans une famille de sportifs. Son père (Joseph Maïque) et son oncle (Pierrot Villarzel), tenaient un restaurant à Conilhac où se retrouvait tout le FCL après la 3e mi-temps au café Amila. Il a donc côtoyé très tôt les joueurs de l’équipe Une comme Carrère, Benausse, Teisseyre, Fabry, Castel, Sablé, Condouret… et celui qui allait devenir son beau-frère, Roger Lacans », relate André Cabanes, mémoire vive du FCL XIII et membre actif de l’Amicale des anciens. Pour lui, Michel Maïque « reste un des meilleurs joueurs de rugby qu’on ait connu à Lézignan, à XIII et à XV confondus. Il sentait le rugby et il avait la classe : c’était un joueur hors pair ! ».

De la capitale des Corbières à l’équipe de France

C’est bien sûr au sein du vieux club des Corbières que Michel Maïque a fait ses premiers pas rugbystiques : « Il a débuté avec les poussins, a suivi avec les benjamins, les minimes, les cadets et les juniors. Quand il était tout jeune, il faisait les déplacements dans la région avec son entraîneur André Clottes. Par mesure d’économie, celui-ci transportait les jeunes dans son camion à volailles ! Dès l’âge de 17 ans, il a été retenu dans l’équipe élite du FCL, c’était en 1966 ».

Le début d’une carrière prometteuse puisque Michel Maïque a également été international cadet, junior, élite puis capitaine de l’équipe de France de 1975 à 1979. De 1982 à 1984, il est devenu entraîneur de l’équipe de France qui a battu les Anglais à 4 reprises (à Venise en Italie, à Oldham, Featherstone et Wigan en Grande-Bretagne). Son parcours a été jalonné de belles victoires et de grandes rencontres : « En 1975, il a disputé le championnat du monde sous les couleurs de l’équipe de France, avec un autre Lézignanais, à savoir André Dumas ».

Au cours de sa carrière au FCL XIII, « il a disputé sa 1re finale de coupe en 1970 contre Villeneuve. Il était entouré d’une génération de joueurs lézignanais issus de l’équipe junior de 1963 avec les frères Mazard, Sogorb, Madaule, Casty, Rougé… sans oublier Abadie et Papillon Lacaze. Ils sont restés invaincus tout au long de cette saison et ont même réalisé le doublé coupe plus championnat ». En 1971, Michel Maïque perd la finale contre Marseille et en 1974 contre Albi. En 1976, il joue le championnat contre Carcassonne avec son neveu Pierre Lacans, qui fit par la suite les beaux jours de Béziers. Autre exploit et pas des moindres, « en 1978 son équipe bat à 2 reprises l’Australie (13 à 10 puis 11 à 10)… qui voulait remettre en jeu son titre de champion du monde ! ». André Cabanes relève que « cette même année, Michel Maïque a remporté le titre de champion de France avec le FCL, 15 ans après la victoire de 1963 ».

« Un Monsieur du rugby »

La carrière internationale de Michel Maïque s’arrête en 1979. Il poursuit cependant à Lézignan et devient notamment entraîneur avec André Abadie. En tout, il aura disputé 6 finales avec son club de cœur. De 1977 à 1980, en tant qu’international, il a rencontré la Grande-Bretagne, l’Angleterre, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. « C’était un joueur qui sortait du lot, un vrai Monsieur du rugby », dira André Cabanes, soulignant au passage « une de ses fils a également joué au rugby en élite. Il n’a pas poursuivi pour raisons professionnelles, mais il avait un potentiel certain ».

On se souvient des présidents qui tenaient les rênes du FCL XIII quand Michel Maïque officiait à Lézignan : André Fau, Pierre-André Huc, Pierre Gauget, Jaques Belmas et Guy Fabre.

Côté entraîneurs, Michel Maïque a côtoyé Roger Lacans, Jean Barthe, André Amila, Roger Laguens et Jean Giriat.

Fabienne Pirredu et André Cabanes pour l’indépendant

Inauguration de la tribune du stade du Moulin

Quelques vidéos de l’année 1978

La victoire de son Equipe de France en 1978 face à l’Australie : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cab7801784301/jeu-a-xiii-france-australie

Le titre de champion de France en 1978 : https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/video/cab7800499901/jeu-a-xiii-finale-championnat-de-france

Avec l’équipe de 1978 pour leurs retrouvailles en 2018

2019 © FCL XIII - Site réalisé par Eponia Communication